L'histoire de l'Hydraviation à Biscarrosse

Découvrir

C’est à Biscarrosse que tout commence sous l’impulsion de l’ingénieur toulousain Pierre Georges Latécoère.

Son projet est ambitieux, il  veut relier Toulouse à Santiago du Chili en créant une  ligne aérienne. Mais la  traversée de l’Atlantique en  avion classique fait peur. Latécoère décide alors  d’utiliser l’hydravion et choisit  Biscarrosse pour sa  proximité avec l’usine toulousaine, où étaient  fabriquées les pièces, mais aussi pour  l’immensité de  son plan d’eau bien abrité particulièrement propice  aux essais en vol.

En effet, la situation est idéale pour cette activité, et l’industriel Pierre-George Latécoère ne s’y trompe pas. Proche de l’Atlantique et donc aux portes de l’Amérique, entouré de grands lacs, ces plans d’eau sont idéaux pour l’amerrissage.

Biscarrosse berceau de l'aéropostale

Nous sommes en 1930, la base d’assemblage et d’essais en vol Latécoère de Biscarrosse vient de naître. La Compagnie Générale Aéropostale aussi. Air France y créera ses premières lignes et des vols réguliers de voyageurs s’envoleront vers New York, Natal au Brésil, Les Antilles… Plusieurs centaines d’hydravions - dont le "Croix du Sud" s’élanceront du Lac de Biscarrosse et les plus grandes légendes du ciel, Mermoz, Guillaumet, Saint Exupéry, Bonnot, Paris, Hébrard, Jozan… voleront sur ces immenses" paquebots des airs".

 

TŽlŽchargez notre guide