Flavien Vragniau, les traditions landaises

Découvrir

Flavien Vragniau avait promis à l’ancien propriétaire de L’Auberge Landaise de Luë qu’un jour il la rachèterait.

Ce restaurateur de 23 ans a tenu parole : en novembre 2016, il a pris la tête de cette institution du village de Luë pour y laisser s’exprimer les gènes de la restauration dont il a hérité.

Quelles relations entretenez-vous avec les Grands Lacs ?
Je suis Luot comme quatre générations paternelles avant moi. J’ai énormément voyagé mais je suis revenu au pays, d’abord à Parentis puis dans mon village. J’aime ma région, elle a du caractère et du chien ! Le bonheur ici c’est ce sentiment de liberté qu’on ressent, en naviguant entre les pins ou en marchant le long de la plage.

Avec votre établissement, vous perpétuez des traditions landaises ?
Oui, par le cadre de notre bergerie à colombages, typique de la région. Et aussi par l’esprit de famille et de bonne bouffe qui y règne. Canards, palombes, chevreuils et sangliers sont à la suggestion, pour une cuisine gasconne avec du goût et généreuse.

Et qu’en est-il de la réputation de convivialité de ce territoire ?
Nous la cultivons car nous sommes le seul commerce de Luë.L’Auberge Landaise tient ce rôle du bistrot qui suscite le lien social dans une ambiance chaleureuse. Les habitués et la clientèle se croisent pour acheter leurs pains, prendre un café.